Album Valses d'Hiver- textes

Écoutez sur Deezer

Durée 2:55

Bonne étoile ( Paroles et musique de Michel Propilosky )

Tous les matins, elle prend ta main Ta bonne étoile te mène au bal Le bal à papa qui nous coupe le bois Qui tape fort quand l'hiver, il fait froid On danse ensemble pour se réchauffer C'est bon ce feu qui brule en cheminée Tous les matins, elle prend ta main Ta bonne étoile te mène au bal Le bal au temps ou grand-père aimait temps Temps que grand-mère valsait tous le temps On danse ensemble pour se réchauffer C'est bon ce feu qui brule en cheminée Tous les matins, elle prend ta main Ta bonne étoile, elle fait le bal Le bal a guinché maintenant Sous le sapin scintillant, clignotant On danse ensemble pour se réchauffer C'est bon ce feu qui brule en cheminée Tous les matins, elle prend ta main Ta bonne étoile, elle fait le bal

Durée 2:34

L'homme en blanc ( Paroles et musique de Michel Propilosky )

Nuit d'hiver C'est l'homme en blanc La lumière le fait géant Gouttes d'eau Sous son chapeau Pipe en bois Carotte au nez Il vit là dans le frais Il est content Par mauvais temps Ne bouge pas Hélas Il est le roi Quand il fait froid Et reste là De glace Nuit d'hiver C'est l'homme en blanc La lumière le fait géant Gouttes d'eau Sous son chapeau Pipe en bois Carotte au nez Il vit là dans le frais Le soleil est En lui bien caché Ne bouge pas Hélas Il est rentré Un jour sans frapper Et reste là De glace Nuit d'hiver C'est l'homme en blanc La lumière le fait géant Gouttes d'eau Sous son chapeau Pipe en bois Carotte au nez Il vit là dans le frais Ont se souvient De ce grand bonhomme Qui ne bougeait pas Hélas Il est parti Un soir de pluie il ne reste plus De trace Nuit d'hiver C'est l'homme en blanc La lumière le fait géant Flaques d'eau Sous son chapeau Pipe en bois Carotte au nez Ont disparus dans le prés

Durée 2:10

Promenade blanche ( Paroles et musique de Michel Propilosky )

La belle jument du mois de mai Aime beaucoup se promener Balade au trot dans les forêts Mais vient le givre et les vents frais Pas sur la neige, pas sur l'étang C'est sur la lande que tout est blanc Flocons te piège par mauvais temps Brumes d'hiver lui fut fatal Pour voir son reflet dans le cristal Promenade blanche sous ces sabots Le cheval est encore au galop Promenade blanche sous ces sabots Le cheval est tombé dans l'eau Puis de rivière en rivière L'été a séché sa crinière Pas sous la neige, pas sous l'étang C'est sur la lande que tout est blanc Flocons te piège par mauvais temps La belle jument du mois de mai Aimait beaucoup se promener

Durée 2:40

Quand l'eau ( Paroles et musique de Michel Propilosky )

Quand l'eau devient neige Elle craque sous tes pas pour chanter Quand l'eau devient folle Elle court de ruisseaux en ruisseaux Quand l'eau devient rare Elle se cache sous tes pieds pour danser Mais la pluie du printemps est tombée Elle se colle à toi et ton ciré Mais la pluie de l'été est tombée Elle se donne aux prairies aux forêts Quand l'eau devient brume Elle s'accroche aux nuages en fumée Quand l'eau devient glace Elle glisse sur les ruelles d'orées Quand l'eau devient gouttes Elle s'attache aux feuilles de rosée Mais la pluie de l'automne est tombée Elle se donne aux terres labourées Mais la pluie de l'hiver est tombée Elle se donne aux glaçons givrés Quand l'eau devient neige Elle craque sous tes pieds pour chanter Quand l'eau devient folle Elle court de ruisseaux en hameaux Quand l'eau devient rare Elle se cache sous tes pieds pour danser Quand l'eau

Durée 2:26

La neige est tombée ( Paroles et musique de Michel Propilosky )

La neige est tombée sur le sable La neige est tombée sur le sable La neige est tombée La neige est tombée sur le sable Le sable a glissé sur la plage Le sable a glissé sur la plage Le sable a glissé Le sable a glissé sur la plage La plage est noyée par l’orage La plage est noyée par l’orage La plage est noyée La plage est noyée par l’orage L’orage a laisser un nuage L’orage a laisser un nuage L’orage a laisser L’orage a laisser un nuage Le nuage a coulé sur l’rivage Le nuage a coulé sur l’rivage Le nuage a coulé Le nuage a coulé sur l’rivage Le rivage est tout blanc par la neige Le rivage est tout blanc par la neige Le rivage est tout blanc Le rivage est tout blanc par la neige La neige est tombée sur le sable La neige est tombée sur le sable La neige est tombée La neige est tombée sur le sable

Durée 2:04

Temps de chien ( Paroles et musique de Michel Propilosky )

Il fait un temps de chien Je ne vois plus un chat Passer au loin de ma rue Et je reste serin Et gai comme un pinson Et je reviens toujours à nos moutons Il fait un temps de chien Je ne vois plus un chat Passer au loin de ma rue Mais c'est un froid de canard Et j'ai la chaire de poule Et je reviens toujours à nos moutons Il fait un temps de chien Je ne vois plus un chat Passer au loin de ma rue J'ai de fourmis dans les jambes Je saute du coq à l'âne Et je reviens toujours à nos moutons Il fait un temps de chien Je ne vois plus un chat Passer au loin de ma rue Je vais devenir chèvre Je suis fais comme un rat Et je reviens toujours à nos moutons Il fait un temps de chien Je ne vois plus un chat Passer au loin de ma rue Je suis nu comme un vers Avec une faim de loup Et je reviens toujours à nos moutons Il fait un temps de chien Je ne vois plus un chat Passer au loin de ma rue Et je reste serin Et frais comme un gardon Et je reviens toujours à nos moutons

Durée 2:28

Passe vent ( Paroles et musique de Michel Propilosky )

Passe passe passe toi le vent Soufle soufle soufle en chantant Danse danse Danse feuille d’hiver Tourne tourne tourne sur la terre Autant autant autant Il est froid et glacé Autant autant autant sur les monts et sommet Autant autant autant Il chante et va sifflet Autant autant autant Il est chaud et chargé Autant autant autant sur la mer déchainé Autant autant autant Il chante et va sifflet Autant autant autant Il va nous décoifé Autant autant autant Mais c’est l’Alizés Autant autant autant Il chante et va sifflet

Durée 3:16

Les toits de ma ville ( Paroles et musique de Michel Propilosky )

Les toits de ma ville ont un beau manteau blanc Les passants fragiles éternuent dans le vent Approchez, approchez, je vends des marrons entiers Des marrons chauds ou glacés en grandes quantités Approchez, approchez, Je vends du bois de cheminé Du chéne ou sapins forestiers en grandes quantités Les toits de ma ville forment un grand océan Les passants tranquilles ont des parapluies blancs Approchez, approchez, Je vends des calendriers Au formats simples compliqués en grandes quantités Approchez, approchez, je vends du tissus matelasé Rouge et vert ou bien rayés en grandes quantités Les toits de ma ville sont des glaciers volants Les passants agiles marchent très lentement Approchez, approchez, Je vends des gants et bonnets Petits et grandes s'il vous plait en grandes quatités Approchez, approchez, Je vends des cordes et piolets Promotion assurée en grandes quantités Les toits de ma ville sont des sommets glissants Les passants paisibles jouent comme des enfants

Durée 2:20

Miettes de pain ( Paroles et musique de Michel Propilosky )

Miettes de pain dans le décor L'oiseau a faim c'est son trésor Il cherche là puis par ici Au claire du jour tombe la nuit Il vole bas il est parti Chercher cet or qui le nourrit Miettes de pain dans le décor L'oiseau a faim c'est son trésor Miettes de pain dans le décor L'oiseau a faim c'est son trésor Il cherche là puis par ici Au claire du jour tombe la nuit Il vole bas il est parti chercher cet or qui le nourrit Miettes de pain dans le décor L'oiseau a faim c'est son trésor

Durée 2:20

Christmas pudding ( Paroles et musique de Michel Propilosky )

Christmas pudding jour de l'an Quel gâteau charmant Christmas pudding jour de l'an C'est pour les gourmants A quel odeur familiére Qu'il y a chez vous Invitez moi sans manière A chanter pour vous Christmas pudding jour de l'an Quel gâteau charmant Christmas pudding jour de l'an C'est pour les gourmants J'attendrais le prochain hiver Pour aller chez vous M'invitez sans moi manière Et chanter pour vous Christmas pudding jour de l'an Quel gâteau charmant Christmas pudding jour de l'an C'est pour les gourmants Christmas pudding jour de l'an Quel gâteau charmant Christmas pudding jour de l'an C'est pour les gourmants

Durée 2:47

Y'a un ours ( Paroles et musique de Michel Propilosky )

Il y a un ours Un ours noir Sur la banquise Sur la banquise Il y a un ours Un ours noir Sur la banquise Belle à voir Il y a un ours Un ours blanc Sur la banquise Sur la banquise Il y a un ours Un ours blanc Sur la banquise Qui s'étend Il y a un ours Un ours roux Sur la banquise Sur la banquise Il y a un ours Un ours roux Sur la banquise Qu'il fait doux Il y a un ours Un ours brun Sur la banquise Sur la banquise Il y a un ours Un ours brun Sur la banquise Qui s'éteint Il y a un ours Un ours noir Sur la banquise Sur la banquise Il y a un ours Un ours noir Sur la banquise Des espoirs

Durée 3:00

Les messagers ( Paroles et musique de Michel Propilosky )

Le perce-neige est de sortie Les primevères d'hiver aussi Ca va durer quelques mois Le silence déchire le froid Les messagers de la saison Sortent tout prés de ta maison Allez viens donc les regarder Ce décor va fondre en été Les messagers de la saison Sortent tout prés de ta maison Allez viens donc les regarder Ce décor va fondre en été Le perce-neige est de sortie Et en plein mars il te dit Je te retrouverais l'an prochain Avec tes gants aux deux mains Les messagers de la saison Sortent tout prés de ta maison Allez viens donc les regarder Ce décor va fondre en été Les messagers de la saison Sortent tout prés de ta maison Allez viens donc les regarder Ce décor va fondre en été Le perce-neige est de sortie Et vers fin mars en sursis Il va durer quelques jours Et d'autres fleurs prendront son tour Les messagers de la saison Sortent tout prés de ta maison Allez viens donc les regarder Ce décor va fondre en été Les messagers de la saison Sortent tout prés de ta maison Allez viens donc les regarder Ce décor va fondre en été